Quel est le potentiel de l’agriculture régénératrice ?

La production alimentaire est menacée par l’épuisement des ressources énergétiques, l’effondrement de la biodiversité et le changement climatique. L’idée d’une agriculture régénérative est une alternative pour palier cette situation. L’agriculture régénératrice passe par la restauration de l’état physique et biologique des sols, de la structure et de la fertilité dégradée.

Créer de la valeur avec l'agriculture régénératrice ? | Action agricole  Picarde

Une agriculture « régénératrice » pour restaurer l’état des sols

Plusieurs facteurs ont contribué à la dégradation des propriétés physico-chimiques et biologiques des terres agricoles. Il s’agit du travail intensif du sol et de l’utilisation massive d’engrais chimiques et de pesticides de synthèse. Vous trouverez ici les informations liées à une agriculture régénératrice.

Pour qu’un sol soit efficace et productif à moyen et long terme, il faut qu’il soit en bonne santé. La structure du sol dépend directement de comment il est aéré et de sa capacité à retenir l’eau, tandis que sa composition conditionne sa fertilité.

Un sol stable forme un habitat favorable pour une grande diversité d’espèces. C’est cette diversité d’espèces qui permet au sol de maintenir ses propriétés et sa fertilité à long terme.

Le sol est un puits de carbone, en raison du stockage de matières organiques dans le système plante-sol. Il joue un rôle primordial dans l’amoindrissement des émissions de gaz à effet de serre qui est responsable du réchauffement climatique.

La structure et la composition du sol ont une influence sur sa capacité de séquestration. Lorsqu’un sol est dégradé, il est pauvre en matière organique et stocke moins de carbone.

L’agriculture régénératrice permet de :

  • Améliorer la fertilité des sols ;
  • Restaurer la faune sauvage ;
  • Maximiser la capacité des sols à séquestrer du carbone.
continuer :   Comment percer le verre sans se blesser ?

Agriculture régénératrice : Une solution durable à fort potentiel

En fonction des types d’exploitations, plusieurs leviers sont utilisés pour montrer les avantages d’une agriculture régénératrice.

L’agriculture régénératrice permet la réduction du travail du sol, en limitant le labour (agriculture de conservation), et la circulation des machines agricoles. Cela permet de conserver l’activité biologique du sol et de préserver sa structure.

Elle assure le maintien permanent d’une couverture du sol à l’aide de paillis et de couverts végétaux qui améliorent sa fertilité, en augmentant sa teneur en matière organique. Cette pratique protège le sol contre la sécheresse.

L’agriculture régénératrice favorise l’enrichissement du sol en carbone par l’utilisation d’engrais d’origine végétal ou animal. Cette méthode permet d’améliorer la fertilité du sol et contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’utilisation du cycle biologique des nutriments par la limitation des engrais chimiques et le fait de les remplacer par des composts et des engrais d’origine naturelle vise à :

  • Préserver l’activité biologique du sol ;
  • Limiter la dépense énergétique liée à la production des engrais de synthèse ;
  • Réduire la dépendance de l’exploitation aux intrants externes.

L’agriculture régénératrice permet la diversification des cultures. Cela passe par la complexification des rotations et l’utilisation de couverts végétaux en mélange pour limiter la vulnérabilité des cultures aux maladies et favoriser la biodiversité sauvage.

L’intégration de l’élevage au cycle des cultures rend meilleure la fertilité du sol et augmente le niveau d’autonomie de l’exploitation.

L’agriculture régénératrice permet la réduction des pesticides pour préserver l’activité biologique du sol.

continuer :   Quel babyphone recommander à des parents qui veulent une caméra pour surveiller bébé ?